Textes

Floréal

Je déteste le pouvoir et la prépuissance,je déteste ceux qui s’assoient sur un trône duquel ils veulent diriger et changer notre cap.Je préfère l’amitié et la cohabitation.   Nous vivons une triste époque,depuis la chute du mur de Berlin,malgré que je n’ai jamais été communiste mais plutôt anarchiste,je réalise que nous vivons une époque sans idéologies,sans utopies..le vide total.

Je crois dans une péninsule ibérique,je dis toujours que je suis Méditerrannéen,européen et ibérique.

Le problème avec l’art abstrait est que c’est trop facile de tomber dans la pure esthétique,cela pour moi ce n’est pas de l’art

La peinture comme nímporte quel art est « expression »,il faut qu’il parle,Picasso disait la peinture n’est pas un objet de décoration

C’est une arme de guerre offensive et défensive contre l’ennemi, l’ennemi abonde dans la stupidité et le nationalisme,les gens jettent des bombes pour la couleur d’un petit bout de chiffon ou pour une religion.

Sur un de mes tableaux j’ai mis un drapeau américain parce quíl représente le racisme,j’aurais pu y mettre la sudafricaine ou la française.

Je suis le résultat de l’histoire de la peinture et j’espère que l’histoire de la peinture compte sur moi dans le futur pour que je sois aussi le résultat de l’autre.

Nous sommes les fils d’une tradition pictorique qui va de Giotto à Bacon en passant par Miguel angelo,Velazquez et Goya…..l’art vient de l’art.

L’ironie et la critique sont présentes dans son travail »c’est parce que je suis profondément amoureux de l’être humain que je critique avec tendresse ce qui me déplaît de nous mêmes,même si ça ne sert à rien. »

 

Alain Gheerbrant
alain gheerbrant escriptor.BMP-for-web-large

texte-alain-gheerbrant
Maria Lluisa Borras, 1996
m-lluisa-borras
Josep Maria Cadena
josep-maria-cadena

josep-maria-cadena-2